Autres principes de gestion du temps

Pas de commentaire

  • Je programme seulement 60 % de mon temps. Je réserve toujours 40 % aux imprévus.
  • J’optimise l’utilisation de mes capacités cérébrales.
    La mémoire n’est trop souvent utilisée que comme un simple lieu de stockage : elle est encombrée d’informations alors qu ‘elle devrait être réservée à la réflexion.
    Je note tout ce qui me passe par la tête.
  • Je réserve du temps pour mon travail personnel sur mon agenda.
    Je fais fonctionner en parallèle mon échéancier et mon agenda.
  • Je fixe toujours des échéances, des délais.
  • Je donne toujours mes instructions par écrit.
    S’il y a une date butoir, je gère le double dans mon échéancier.
  • Lors d’un rendez-vous, je préviens mon interlocuteur, dès le départ, du temps dont je dispose.
  • Je téléphone ou j’envoie un email avant de me rendre à un rendez-vous.
  • Je choisis le téléphone pour régler plus vite les problèmes sauf si je dois garder une trace.
  • Je n’envoie pas d’email sans importance.
  • Je lis, je traite mes messages chaque jour et je leur donne une affectation.
  • J’exploite mes lectures.
    Je jette ce que je n’ai pas envie de conserver.
    Je classe ce qui m’intéresse dans les dossiers correspondants.
  • Je date mes notes ; je numérote les pages.
    Et si possible, je traite un seul sujet par note.
    Je fais des écrits courts et concis.
  • Je délègue tout ce qui peut être délégué.
  • Je forme mes collaborateurs.
    Je donne à mon assistante des responsabilités. Mon assistante, formée à la gestion de projets, au courant des données que je traite, est une aide formidable.
  • J’écris des procédures et je contrôle avec des check-lists.

La loi de l’alternance

Pas de commentaire

« Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose ».

C’est une invitation à savoir trouver le moment juste pour chaque activité :
Un temps pour réfléchir et un temps pour agir.
Un temps pour s’organiser et un temps pour exécuter
Un temps pour gagner du temps et un temps pour perdre du temps
Un temps pour l’efficacité et un temps pour la détente
Un temps pour soi et un temps pour les autres

Dixit CHURCHILL

Pas de commentaire

« Le perfectionnisme s’épelle P.A.R.A.L.Y.S.I.E : faire les choses (au mieux bien évidemment) plutôt que bien faire les choses ».

Il vaut mieux faire les choses sans perfection excessive, plutôt que de ne pas les faire par manque de temps.

Exemple : inutile de passer du temps à retrouver à tout prix une erreur sans conséquence.

Articles plus anciens