La loi de FRAISSE

Pas de commentaire

Prendre conscience de la subjectivité du temps.

Le temps est subjectif : ce qui nous plaît passe vite, ce qui nous déplaît semble s’éterniser.

La tendance spontanée est de faire d’abord et plus longuement ce qui plaît le plus et non ce qui est le plus important.